EADH. Amnesty outille les responsables de 25 lycées et collèges du Bénin

#EADH

Dans le cadre du programme de renforcement de l’éducation aux droits humains au Bénin financé par la délégation de l’Union européenne et mis en œuvre par Amnesty international Bénin et la Chaire UNESCO de l’Université d’Abomey-Calavi, nous avons organisé ce vendredi au chant d’oiseau de Cotonou, un atelier d’appropriation du concept  »écoles amies des droits humains » pour les responsables de 25 lycées et collèges partenaires.

Présidium du lancement


Cet atelier avait pour but d’informer 25 proviseurs et directeurs de 25 lycées et collèges de l’approche globale des Écoles amies des droits humains ; de discuter de l’appui attendu des proviseurs et directeurs pour une bonne poursuite et une généralisation de l’approche globale des EADH dans les 25 établissements ciblés et d’établir un chronogramme de mise en œuvre de la suite des activités pour le compte de cette année.

L’ouverture de l’atelier a été conduite par Dieudonné DAGBETO, directeur exécutif d’Amnesty international Bénin, Cyrille AINANON, Secrétaire général adjoint du Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle et Juan Luis BARBOLLA CASAS de la Délégation de l’Union européenne, partenaire financier du projet. Dans son allocution, Dieudonné DAGBETO a rappelé les exigences du Bénin en matière de promotion et de protection des droits humains matérialisées par les différents traités ratifiés par le Bénin. Il a ensuite remercié le Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle qui ne ménage aucun éffort pour faciliter le travail d’Amnesty international Bénin dans les lycées et collèges du Bénin. Pour Juan Luis BARBOLLA CASAS, le projet s’insère parfaitement dans la stratégie de l’Union européenne en matière des droits des enfants et des jeunes sur lesquels repose la stabilité future des institutions démocratiques. Cyrille AINANON a quant a lui réitéré l’engagement du Ministère à accompagner Amnesty international dans ses activités au sein des établissements.


Les bénéficiaires sont repartis avec des enseignes à poser dans les établissements et qui encourage la promotion des droits humains dans les établissements.


#HumanRights

Photo de famille